Rechercher

Premier concours de l'année : Roche à la Ciotat

La reprise des concours est ENFIN Là.


Cela fait plus de 2 ans que nous attendions cela et c'est plus que prêts que nous nous retrouvons au bord de l'eau dans la joie et la bonne humeur de se retrouver pour attaquer ce premier concours de pêche de l'année organisé par le Team Surf Casting la Ciotat

  • Contrôle des pass sanitaire obligatoire pour tous et contrôle des licences avant d'attaquer le tirage au sort.


Pour ce premier concours, nous nous retrouvons sur la digue du Mugel à la Ciotat.





Pour ma part, ça sera la place de numéro 11 juste à côté d'un grand nom de la pêche à la roche Alexandre Puccio. Il vient de rentrer en Equipe de France de pêche en bord de mer 2021 pour aller défendre les couleurs de la France en Tunisie, encore bravo à lui !!


Une petite plongée en palmes, masque et tuba la veille m'a permis de savoir que sur les 30 premiers mètres nous avons de gros éboulis puis des plus petits pour arriver sur du sable et de la posidonie.


Cette plongée m'a également permis de constater à quel point l'eau est redescendue après 4 jours de Mistral (vent du Nord) nous sommes sur une température de 16-17 degrés en surface ce qui n'est pas très apprécié par les poissons (ni par moi quand je n'ai pas ma combinaison).

Le peu de poissons constaté pendant cette petite balade me fait très peur, aucune grosse saupe, très peu de girelles et de sarrans en visuel. Uniquement des sars sur des pierres isolées me font penser que le concours va être très très compliqué.


Retour à la compétition : début du concours à 7h00.


Pour ce concours, j'utilise une canne Colmic Arcadia en 4m70 qui est vraiment la canne multipêche en bord de mer, en roche ou en plage, cette canne est vraiment parfaite pour tout type de pêche.

Niveau appâts, on va partir sur des Mourrons, Dures rouges et Demi Dures de chez Normandie Appâts pour attaquer ce concours afin de viser tout type de poissons.

Malheureusement mes craintes se réalisent, 15 min de pêche et pas une touche, on se regarde avec Alex et on se dit que ca risque d'être très long surtout après une nuit blanche due à l'excitation de la reprise.

Une petite rascasse sera le premier poisson pris mais mesurant moins de 12 cm elle repartira grandir.





En effet en compétition en PACA les poissons de moins de 12 cm ne sont pas comptabilisés et peuvent donc repartir grandir.

Cette première heure fut très compliquée, Alex perd patience avant moi, je le vois commencer à envoyer des pralines sur sa canne pour aller chercher du poisson beaucoup plus loin et au final bon choix car sa première calée il remonte un joli sar.

Ce n'était que de la logique car, comme les eaux de surface étaient très froides, le poisson est allé se réfugier dans des eaux plus chaudes en profondeur.

(il faut savoir que les "eaux de surface" sont assujettis aux conditions météorologiques et peuvent donc très vite réchauffer ou refroidir ce qui n'est pas le cas des eaux plus profondes dont la température ne varie que très peu tout au long de l'année).


Vu la topographie de notre digue on atteint très vite des profondeurs de 25-30 mètres à 50-60m du bord. Merci Alex, du coup on prend le large et malgré un courant latéral assez puissant, on commence à prendre du poisson ; daurades grises, sarrans chevrette, sarrans écriture, crénilabres, lasagnes et même gobis.



Un magnifique sarran écriture pris au mourron

Un gobi signe qu'une tâche de sable se trouve devant

un petit labre pris sur une dure entière et une petite perle flottante


On est loin d'une pêche à la roche classique où on sort des doublés et triplés de façon régulière mais on est sur un concours donc pas le choix, on s'accroche et petit à petit, on trouve les pierres isolées dans la posidonie où le poisson se maintient aujourd'hui.

Des perles flottantes de différentes tailles me permettent de déclencher des touches à des moments devenus trop calme


https://www.pescashop.fr/perles-et-perles-flottantes

https://www.pescashop.fr/product-page/perles-flottantes-ovales-jaunes


C'est en cherchant dans différentes hauteurs d'eau que je finis tant bien que mal par attraper quelques beaux poissons (vu ce qui se fait autour).


Conseil technique ;
Voici le lien d'un montage prêt à l'emploi pour ce style de pêche qui vous permettra d'avoir autant de résultat !

https://www.pescashop.fr/product-page/palengrotte-r%C3%A9versible


On alterne mourons, dures et différentes tailles d'appâts afin de trouver ce que vont bien vouloir manger ces poissons.




https://www.pescashop.fr/product-page/aiguille-%C3%A0-ver-fragile-0-9mm-20cm


Concernant les hameçons il faut du très très piquant, j'utilise personnellement des MR300.


https://www.pescashop.fr/product-page/hame%C3%A7ons-colmic-nuclear-mr300


Il faut tout essayer quand rien ne marche de façon régulière.


Finalement, c'est la deuxième partie de concours qui a été la plus productive car quelques poissons "corrects" pour cette journée viendront remplir le seau.

Peu de petits poissons tels que les girelles ou sarrans ont fait de ce concours, un concours de patience et de recherche.





Pour finir, cette pêche m'aura bien réussi car je réussis à me classer 2ème de mon secteur et 5ème au général avec 1,218Kg.

Repas, pesée et proclamation des résultats seront particuliers avec les mesures sanitaires mais toujours dans le partage et la bonne humeur entre passionnés.


Dans l'ordre du podium Dominique Brun, Florian Demaria et Gilles Levent, Bravo à eux !!!


Un grand BRAVO au club de la Ciotat pour l'organisation parfaite de ce concours et à tous ses bénévoles !!!





262 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout